Jean-François Lutz

DÉCOUVERTE, DÉVELOPPEMENT ET COMMERCIALISATION DES POLYMÈRES NUMÉRIQUES

Prix talent d'avenir

2021

Institut Charles Sadron
UPR22-CNRS
23, rue du Loess
BP 84047
F-67034 Strasbourg Cedex 2
Tel: +33 (0)3 88 41 40 16

Jean-François Lutz est directeur de recherche de classe exceptionnelle CNRS (DRCE) à l’Institut Charles Sadron de Strasbourg. Il a été listé parmi les chimistes les plus influents au monde dans le classement ISI Highly Cited Researcher et a reçu en 2018 la médaille d’argent du CNRS.

Son profil scientifique peut être décrit comme celui d’un « écrivain macromoléculaire ».

Ses travaux de recherche sont inspirés par la nature (notamment par les polymères biologiques comme l’ADN et les protéines) et portent principalement sur la synthèse de polymères contenant des séquences ordonnées de monomères.

En particulier, Jean-François Lutz est un pionnier dans le domaine des polymères numériques.

Ces macromolécules sont des structures synthétiques qui, comme l’ADN, permettent de stocker des données à l’échelle moléculaire. Pour fabriquer ces polymères, leur unités constitutives (appelées monomères) sont utilisées comme un alphabet binaire.

Au cours de ces dix dernières années, l’équipe de recherche animée par Jean-François Lutz a mis au point des approches de synthèse chimique permettant d’ordonner ces monomères en des séquences précises d’information. Ainsi, des messages aussi variés que des textes, des images ou des données sécurisées peuvent être inscrites sur des macromolécules. Ces messages peuvent aussi être effacés ou modifiés.

Des procédés de lecture ont également été mis au point avec des collaborateurs français et suisses. Ces nouveaux polymères ne sont pas conçus pour se substituer à des plastiques déjà existants ou pour être utilisés dans des applications classiques. Ils ouvrent plutôt des nouveaux domaines applicatifs, dans lesquels leurs propriétés informationnelles sont utilisées.

Parmi ces nouvelles applications figurent le stockage de données, l’archivage à long terme, la lutte anti-contrefaçon, les transmissions sécurisées, la traçabilité de matériaux et le recyclage de plastiques. Par exemple, certains de ces polymères, brevetés par le CNRS et valorisés par la SATT Conectus Alsace, sont désormais commercialisés par une société allemande et utilisés à l’état de trace pour sécuriser ou identifier des produits commerciaux.

Contactez-nous